L’exposition “Tropiques numériques” est ouverte !

Ouverture de l’exposition “Tropiques numériques” avec les participants au septième numéro de la revue Lou Can. Vous pouvez découvrir leur accrochage sur ce lien :

https://framevr.io/loucan

Accès multi-plateformes, gratuit et sans inscription !

Pour naviguer dans cet univers virtuel c’est facile : sur ordinateurs utilisez à la fois les flèches du clavier pour bouger et la souris pour bouger la tête et le regard. Sur mobile et tablette vous remarquerez un petit joypad virtuel en bas à gauche et/ou à droite de votre écran. Il vous suffit de placer votre pouce dessus et de le déplacer délicatement afin de bouger dans l’univers.

Chat, visio et audio sont possibles, nous vous laissons le soin de découvrir ces fonctions qui prendront tout leur sens lorsque plusieurs personnes sont connectés en même temps.

Merci d’indiquer votre prénom ou votre nom, ou les deux, et sinon au moins un pseudonyme (par défaut les participants s’appellent tous “Anonymous”).

FrameVR.io
FrameVR.io

Au sommaire du troisième numéro

Au sommaire du Numéro 3
sur le thème de la Vague ~

I. Sacha Sosno préface Lou Can
II. Deux chiens sur la plage, portrait de Gilles Miquelis
III. Les vaguelettes syntaxiques d’Elisabeth Morcellet
IV. La Guerre et la Vague par Philippe Mellet
V. Les extases littorales de Stéphane Renaud
VI. Hugues Lagarde, le regard vers l’horizon
VII. Marée basse, un poème par Armelle
VIII. Thomas Sand par Esnault et Fondeville
IX. Quelques mots de l’éditeur
X. Un vague Moya, fluctuat nec mergitur
XI. Prométhée, la source des dieux, par Louise Skira
XII. Jusant, un poème de Gilbert Casula
XIII. Les souvenirs d’Elsa Egon

Ainsi que les aimables contributions dans l’ordre de parution de Jérémy Taburchi, Cécile Carpena, Virginie Broquet, Sophie Taam, Jürgen Kader, Annabelle Ruchat, Bruno Bebert, Moïse Bluteau, Bruno Cogez, Roxane Petitier, Matthieu Astoux, Hervé Nys, Marilia de Laroche, Louis Dollé.

La couverture du Lou Can 3 est illustrée par une photographie de Hugues Lagarde.
La couverture du Lou Can 3 est illustrée par une photographie de Hugues Lagarde.