Archives par mot-clé : Roxane Petitier

Publication du deuxième volume Des Artistes Sous Antibios de Jérémy Taburchi

Le second volume Des Artistes Sous Antibios est paru chez Baie des Anges éditions à l’occasion du Festival du Livre de Nice 2014. Ce recueil de 10 véritables fausses biographies de vrais artistes de Nice (et d’ailleurs), nous offre une plongée dans l’univers humoristique et surréaliste de son auteur, Jérémy Taburchi. Les vies passées et supposées de Martin Caminiti, Virginie Broquet, Kristian, Roxane Petitier, Laurent Bosio, Aazclairicia, Gilles Miquelis, Nivese, Claude Rosticher mais aussi Héléna Krajewicz sont dévoilées aux yeux des lecteurs dont nous sommes certains qu’il seront surpris et amusés.

Dans ce livre, le milieu artistique niçois en prend un sacré coup : un des tenant de l’École de Nice se révèle être un ancien criminel, un autre artiste émergent cache sa lycanthropie, tandis que certains ont découvert leur vocation lors d’une baignade mystique à Goa ou dans un pensionnat alsacien…

Procurez-vous le livre dans toutes les bonnes librairies niçoises ou bien en ligne sur le site de l’éditeur : www.baiedesanges-editions.com

Couverture Des Artistes Sous Antibios, volume 2, aux éditions Baie des Anges.
Couverture Des Artistes Sous Antibios, volume 2, aux éditions Baie des Anges.

Un appel à participation au prochain projet « No Future / No Limit » de Roxane Petitier

Roxane Petitier, une des contributrices du projet Lou Can propose au public de participer à son prochain projet intitulé « No Future / No Limit » dont vous trouverez une note d’intention ci-dessous :

Appel à participation au projet No Future / No Limit de Roxane Petitier
Appel à participation au projet No Future / No Limit de Roxane Petitier

Parfois, je rêve de renaître dans un peuple de culs nus qui vit en harmonie avec mère nature. Loin des téléviseurs, des foules névrotiques, de facebook, de la bouffe en boîte. Et j’imagine un monde où scientifique rime avec éthique, où le progrès équivaut au bien-être de l’humanité et à la préservation de l’environnement.

Oui mais voilà, les rêveurs et les idéalistes sont pris pour des fous.

Et le monde continue de marcher sur la tête. Les systèmes socio-économiques régissent nos vies. Addiction au pouvoir, culte de la marchandise, corruption et exploitation sont la norme. Les industriels nous font confondre besoin et désir. Les médias entretiennent la stratégie. On privilégie le quantitatif au qualitatif. Dénué de scrupule et d’empathie, au royaume de l‘absurde, le fanatique est maître. Beaucoup, passionnément, à la folie, à n’importe quel prix ; on produit, on achète, on jette… la planète entière est une déchetterie. On nourrit mal son esprit, son corps et son âme. Le bien-être est l’ennemi de l’économie. Et le mal-être est partout. Cela a-t-il un sens ?

Alors concevoir une nouvelle société, ça urge. L’humanité vit au-dessus de ses moyens écologiques. Le partage, l’utilisation et la durabilité des ressources naturelles sont des options possibles. La planète est abondante pour qui sait en profiter sans piller.

Ce monde a besoin d’amour et d’harmonie, point. Instillez de la tendresse à cette plante, cet animal ou cet enfant, et ils s’en trouveront renforcés. Conscience et matière sont deux aspects d’une même réalité. Concentrez-vous, écoutez les vibrations de votre cœur, de vos cellules, sentez comme vous êtes lié à un ensemble plus vaste. Un processus de transformation est en marche et cela n’a rien de fantasque pour qui a le cœur ouvert. De l’art, de l’altruisme et de la poésie, bon sang ! Le futur sera amour et créativité, ou ne sera pas.

Ni militante, ni gauchiste, encore moins anarchiste, point autiste, juste artiste, je veux bien qu’on me qualifie d’allumée, car vaut mieux ça que d’être éteint(e)…

Roxane Petitier

Retrouvez plus d’informations sur ce projet depuis le site : www.nofuture-nolimit.com

Soirée de présentation du quatrième numéro de la revue Lou Can

La soirée au cours de laquelle le quatrième numéro de la revue Lou Can sur le thème du Futur vous sera présenté se déroulera le vendredi 13 décembre 2013 à l’Atelier Franck Michel. La nouvelle galerie d’art contemporain à Nice. Le public sera accueilli à partir de 17h30 et jusqu’à 20h30. Une performance ésotérique de Jérémy Taburchi, accompagné par la mystérieuse Eve Carton, débutera aux alentours de 18h30. Les acheteurs de la revue auront le bonheur de repartir avec une création futuriste signée Peter Larsen.

En présence de la plupart des participants à la revue : Sophie Taam, Aazclairicia, Martin Caminiti, Sacha Sosno, Peter Larsen, Rémy Saglier, Olympia Alberti, Gilbert Casula, Stéphane Renaud, Carl Keven-Korb, Roxane Petitier, Elisabeth Morcellet, Christophe Esnault, Laurent Bosio, Virginie Broquet, Fabrice Monaci, Marilia de Laroche, Claude Rosticher, Philippe Jusforgues, Navalià, Jérémy Taburchi.

Pour tout renseignement, contactez-nous depuis la page suivante : http://www.lou-can.fr/nous-contacter/

Invitation à la soirée de lancement du Lou Can 4 sur le thème du Futur.
Invitation à la soirée de lancement du Lou Can 4 sur le thème du Futur.

Au sommaire du quatrième numéro de la revue Lou Can sur le thème du Futur

Sous réserve de validation du bon à tirer par les contributeurs cités, et sous réserve de modification par l’éditeur, le sommaire du quatrième numéro de la revue Lou Can sera :

I. Le Niçois et le Papou, par Jérémy Taburchi
II. Sophie Taam, Rêve-veille Space Time
III. Aazclairicia, F(x)=g(x)manifeste…
IV. Le futurisme chez les dindons, par Martin Caminiti
V. Sacha Sosno : Mais quel temps fera-t-il demain ?
VI. Peter Larsen, à propos du marque-page joint à la revue
VII. Plan B, l’alternative photographique de Rémy Saglier
VIII. Olympia Alberti, Où est le futur ?
IX. Le vacarme gagne, un poème de Gilbert Casula
X. Stéphane Renaud : Notre Futur
XI. Carl Keven-Korb, De ces douces organisations névrotiques
XII. No future / No limit, les utopies de Roxane Petitier
XIII. Traversée du futur, un texte d’Elisabeth Morcellet
XIV. Christophe Esnault, Gynoïde pleasure

Ainsi que les aimables contributions dans l’ordre de parution de Laurent Bosio, Virginie Broquet, Fabrice Monaci, Marilia de Laroche, Claude Rosticher, Philippe Jusforgues, Navalià.