Archives de catégorie : Les participants

Un marque-page signé Peter Larsen agrémente le quatrième numéro de la revue Lou Can

L’artiste Peter Larsen a souhaité offrir aux lecteurs de la revue Lou Can un marque-page illustré par une de ses oeuvres. Les acheteurs du quatrième numéro des Chroniques Artistiques Niçoises trouveront cet objet très design inséré dans le livre.

Attention, il s’agit d’une série limitée, il n’y en aura pas pour tout le monde !

Découvrez l’oeuvre de l’artiste sur son site web : www.peterlarsen.fr

Marque-page signé Peter Larsen inséré dans le quatrième numéro de la revue Lou Can.
Marque-page signé Peter Larsen inséré dans le quatrième numéro de la revue Lou Can.

Au sommaire du quatrième numéro de la revue Lou Can sur le thème du Futur

Sous réserve de validation du bon à tirer par les contributeurs cités, et sous réserve de modification par l’éditeur, le sommaire du quatrième numéro de la revue Lou Can sera :

I. Le Niçois et le Papou, par Jérémy Taburchi
II. Sophie Taam, Rêve-veille Space Time
III. Aazclairicia, F(x)=g(x)manifeste…
IV. Le futurisme chez les dindons, par Martin Caminiti
V. Sacha Sosno : Mais quel temps fera-t-il demain ?
VI. Peter Larsen, à propos du marque-page joint à la revue
VII. Plan B, l’alternative photographique de Rémy Saglier
VIII. Olympia Alberti, Où est le futur ?
IX. Le vacarme gagne, un poème de Gilbert Casula
X. Stéphane Renaud : Notre Futur
XI. Carl Keven-Korb, De ces douces organisations névrotiques
XII. No future / No limit, les utopies de Roxane Petitier
XIII. Traversée du futur, un texte d’Elisabeth Morcellet
XIV. Christophe Esnault, Gynoïde pleasure

Ainsi que les aimables contributions dans l’ordre de parution de Laurent Bosio, Virginie Broquet, Fabrice Monaci, Marilia de Laroche, Claude Rosticher, Philippe Jusforgues, Navalià.

Une Vague exposition à Nice

A l’occasion de la sortie du troisième numéro de la revue Lou Can, ses contributeurs ont été conviés à accrocher une de leurs oeuvres sur les murs de l’Atelier Franck Michel qui nous accueille pour l’occasion.

Le thème de cet opus de la revue étant « la Vague », il devenait alors évident d’intituler cette exposition improvisée « une Vague expo ».

L’exposition des artistes participant à la revue Lou Can est visible du 21 mars au 20 avril à l’Atelier Franck Michel, au 28 rue Ségurane à Nice (Village Ségurane).

Le vernissage se fera lors de la soirée de présentation du troisième numéro, à savoir le mercredi 20 mars 2013 à partir de 18h.

Invitation à une Vague expo
Visuel de l’invitation pour la soirée de présentation du troisième numéro de la revue Lou Can.

Seront également présentées lors de cette soirée deux estampes éditées par la revue Lou Can en partenariat avec l’Atelier Tchikebe (www.tchikebe.com), l’une de Patrick Moya, l’autre de Gilles Miquelis.

Vous trouverez des détails au sujet de ces sérigraphies monochromes dans des articles antérieurs.

Une estampe de Patrick Moya

Dans le cadre de la sortie du troisième numéro de la revue Lou Can le 20 mars 2013, une sérigraphie originale et inédite de Patrick Moya sera présentée au public. Jouant de l’homophonie du mot Vague (thème du troisième numéro de la revue), le facétieux artiste nous propose une estampe qu’il a intitulé « un Vague Moya » dont vous trouverez une reproduction ci-dessous.

L’estampe a été réalisé selon le procédé de la sérigraphie d’art par l’Atelier Tchikebe de Marseille (www.tchikebe.com) sur du papier Arches BFK Rives 300gr. La dimension de ces tirages est de 24x30cm.

Il a été tiré 40 exemplaires signés et numérotés par l’artiste.

Le prix de vente au public est de 250€.

Ci-dessous la reproduction de l’estampe de Patrick Moya :

Une estampe de Patrick Moya, édité par la revue Lou Can.
Une estampe de Patrick Moya, éditée par la revue Lou Can.

Une estampe de Gilles Miquelis

À l’occasion de la sortie du troisième numéro de la revue Lou Can le 20 mars 2013 une estampe inédite de Gilles Miquelis sera présentée aux amateurs. L’artiste, qui peint usuellement des chiens et des femmes à la nudité offerte, nous a proposé à cette occasion de reproduire une de ses oeuvres « la Grande Évasion », qui montre un berger allemand promenant en laisse un chien plus petit.

Les tirages ont été réalisés par l’Atelier de sérigraphie Tchikebe de Marseille (www.tchikebe.com), sur du papier Arches BFK Rives 300gr. La dimension de ces tirages est de 24x30cm.

Il a été tiré 40 exemplaires signés et numérotés par l’artiste.

Le prix de vente au public est de 250€.

Vous pouvez découvrir ci-dessous une image de l’estampe de Gilles Miquelis :

Une estampe par Gilles Miquelis
Une estampe par Gilles Miquelis

Au sommaire du troisième numéro

Au sommaire du Numéro 3
sur le thème de la Vague ~

I. Sacha Sosno préface Lou Can
II. Deux chiens sur la plage, portrait de Gilles Miquelis
III. Les vaguelettes syntaxiques d’Elisabeth Morcellet
IV. La Guerre et la Vague par Philippe Mellet
V. Les extases littorales de Stéphane Renaud
VI. Hugues Lagarde, le regard vers l’horizon
VII. Marée basse, un poème par Armelle
VIII. Thomas Sand par Esnault et Fondeville
IX. Quelques mots de l’éditeur
X. Un vague Moya, fluctuat nec mergitur
XI. Prométhée, la source des dieux, par Louise Skira
XII. Jusant, un poème de Gilbert Casula
XIII. Les souvenirs d’Elsa Egon

Ainsi que les aimables contributions dans l’ordre de parution de Jérémy Taburchi, Cécile Carpena, Virginie Broquet, Sophie Taam, Jürgen Kader, Annabelle Ruchat, Bruno Bebert, Moïse Bluteau, Bruno Cogez, Roxane Petitier, Matthieu Astoux, Hervé Nys, Marilia de Laroche, Louis Dollé.

La couverture du Lou Can 3 est illustrée par une photographie de Hugues Lagarde.
La couverture du Lou Can 3 est illustrée par une photographie de Hugues Lagarde.